Jean-Claude Tanguy

Au sujet des exposés de Creac'h-Euzen

J'ai lu avec beaucoup d’intérêt votre ouvrage. Cela m'a rappelé l'état social et économique du dix neuvième siècle à Quimper et ses environs.
Ce qui m'a le plus marqué, c'est le dévouement extraordinaire et inlassable des sœurs à l'égard des touts petits et les variations de l'attitude des autorités publiques (locales ou nationales) à leur encontre tantôt réticentes tantôt favorables, mêlant à la fois des raisons d'ordre pécuniaire ou moral.
Quant aux familles d’accueil, c'était une loterie (aujourd'hui il en va d'ailleurs de même).
Vous avez dû brasser une sacrée masse d'archives.


Association de Saint Alouarn Copyright © 2013. Tous droits réservés.

connexion