Nicole d'Araquy

Au sujet des Hors-la-loi en Bigoudénie

 

J'ai lu votre livre avec beaucoup d'intérêt, dans ma famille on s'intéresse depuis toujours aux affaires criminelles,car elles sont en rapport avec la société de leur époque,et avec l'Histoire en général.

   J'ai remarqué que les mobiles n'ont guère changé au cours des siècles jusqu'à nos jours:la cupidité,la convoitise,la vengeance,et autres sauvageries.

   J'ai lu d'autres ouvrages concernant des régions différentes, soit que j'y aie habité,ou que j'y aie des origines,ici la pratique exclusive de la langue Bretonne chez les protagonistes, jusqu'au tribunal représente une particularité intéressante.Ne dit-on pas traduit de l'Italien: traduction=trahison,comment des êtres peu instruits peuvent-ils se faire comprendre des magistrats avec l'aide rémunérée d'un traducteur?

   Je suis d'origine Bretonne pour 25% de ma généalogie, mais mes ancêtres d'Ille et Villaine ne parlaient pas cette langue, que je trouve très belle et riche et que je vous envie de pratiquer, merci de nous en donner des aperçus dans vos ouvrages.

   Je vous remercie pour cette bonne lecture, et j'attends le plaisir de vous lire dans le futur.

Jacques Sallé

Au sujet des Hors-la-loi en Bigoudénie

 

Je viens de terminer votre livre. Quel souci de documentation et précision ! Un travail de fourmi !!!

Que d'histoires  qui font réfléchir sur les méfaits de l'extrême pauvreté... et  ceux de l'alcool !
J'imagine que de nombreux autres faits semblables ont eu lieu dans d'autres endroits en France à la même époque...
Mais les faits-divers actuels ne sont pas plus reluisants, souvent toujours dus à la pauvreté, mais aussi au manque de respect et de tolérance. Notre époque n'est pas meilleure, seulement différente !

Catherine Caro

Au sujet des Hors-la-loi en Bigoudénie

 

J’ai bien reçu le livre hier et l’ai commencé sans attendre ! J’adore, merci beaucoup

Denise Celton-Junger

Au sujet des Hors-la-loi en Bigoudénie

 

Comme vous pouvez l’imaginer, j’ai eu beaucoup de plaisir à la lecture de votre dernier livre « Hors-la-loi en Bigoudénie » ! Votre façon de faire vivre vos personnages (souvent tristes personnages) est toujours très vivante et capte le lecteur, jusqu’au dénouement.

A ce jour, deux personnes de ma généalogie ont fait les »honneurs » de la Presse et de divers ouvrages : Yves le Goaër et Yves Nicolas. Le premier est l’arrière grand-père de mon grand-père Celton, le second est le cousin de mon grand-père Celton ! Votre livre m’a apporté un autre regard sur ces personnes et je vous en remercie très sincèrement.

Jean-Luc Deniel

Au sujet des Hors-la-loi en Bigoudénie

 

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai lu votre  "Hors la loi en bigoudénie". J'ai particulièrement aimé la manière que vous avez choisi pour aborder certains faits divers, développant ainsi la curiosité du lecteur.

Félicitation pour votre travail de recherches et la précision des détails.

 


Association de Saint Alouarn Copyright © 2013. Tous droits réservés.

connexion