Annie Dubois

Au sujet de Bien aimée Marie Anne

 

C'est toujours un plaisir de vous lire.
Quelle belle histoire d'amour qui, malheureusement, a été brève mais riche pour cet homme et cette femme qui ont tenu bon pour se marier ensemble ! 
Et malgré la perte de son mari, Marie Anne a su conserver, à force de courage, le patrimoine familial.

Marie-Suzanne DUPOUY

Au sujet de Bien aimée Marie Anne

 

j'ai bien aimé votre récit qui en plus d'être une histoire d'amour, dépeint la société rurale de cette époque en Finistère.

La pression de la communauté était grande à cette époque et même bien après !

J'imagine aisément votre émotion en retrouvant ces lettres de votre aïeul à sa promise ! 

Les fleurs ornant le papier à lettres témoignent d'un certain raffinement.

Pierre Breton

Au sujet de Bien aimée Marie Anne

 

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt "Bien aimée Marie-Anne". Cette correspondance de la fin du XIXéme siècle est un témoignage émouvant de la vie en Bretagne à cette époque.
En nous faisant entrer dans l'intimité d'un couple, d'une famille avec ses joies, ses peines, ses conflits, il nous décrit le monde paysan : une vie de dur labeur avec ses réussites, ses échecs, la maladie, le poids des traditions, l'engagement citoyen...
Il montre aussi une aspiration forte et tenace d'améliorer le sort du monde rural en adoptant les techniques agricoles nouvelles, gage d'un meilleur avenir pour la région.
Bravo et merci pour cet ouvrage intéressant.

André Bescond

Au sujet de Bien aimée Marie Anne

 

Les lettres d'amour et le journal de votre Ancêtre Louis-René sont un trésor. C'est bien écrit, le vocabulaire est sobre, et il y a parfois une pointe d'humour.

J'ai trouvé ce livre  facile à lire, passionnant, par moment émouvant, avec beaucoup de tendresse. C'est aussi un tableau de la vie en cette fin du 19ème siècle, avec les coutumes, le religion et les problèmes sociétaux.

J'aurais aimé en savoir plus sur  Louis-René et Marie-Anne, leurs  enfants, comment ils géraient Kerviel et Kervalguen …etc, mais déjà votre livre est très bien!

Charlie Nogrel

Au sujet de Bien aimée Marie Anne

 

Très émouvante première partie (les Lettres) !! Et, dans la seconde, vous avez su rendre "vivante" cette vie quotidienne de nos (les nôtres l'étaient aussi) ancêtres paysans en Bretagne au 19e siècle. Bravo !


Association de Saint Alouarn Copyright © 2013. Tous droits réservés.

connexion