Justine Larnicol

Au sujet des Hors-La-Loi en Bigoudénie

Il est super !! Je prends énormément de plaisir à vous lire !

 

Gisèle Barth

Au sujet du livre HORS-LA-LOI EN BIGOUDENIE

J’ai reçu le livre ce matin, j’ai commencé la lecture, je suis emballée et je vous félicite de cet ouvrage. C’est vraiment formidable d’avoir des informations précises sur ce qui est arrivé à nos ancêtres.

Et c’est vraiment très agréable à lire.

Merci et cordialement

Gisèle Barth

Audrey Quintin

Au sujet des exposés de Creac'h-Euzen

Je recommande ce livre que j'ai acheté récemment, trouvé par hasard en faisant des recherches sur mon ancêtre abandonné à Quimper.

Très bien écrit et documenté.

Il raconte les vies de ces enfants aux parcours sinueux et parfois étonnants !

 

Marie-Claude Moser

Au sujet des exposés de Creac'h-Euzen

 

Je l'ai lu, j'ai beaucoup aimé

 

Yves Elusse

Au sujet des exposés de Creac'h-Euzen

C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai lu le livre de Pierrick Chuto, Les exposés de Creac’h-Euzen. Les enfants trouvés de l’hospice de Quimper au 19e siècle édité en 2019.

J’ai lu cet ouvrage avec d’autant plus d’intérêt que j’ai, dans mes ascendants, trois enfants trouvés, recueillis à l’hospice d’Angoulême, en 1815, 1836 et 1841.

Natif de Charente, retraité, je vis depuis 1997 dans le Finistère, à Guissény, et je fais, moi aussi, des recherches généalogiques, en ligne puisque beaucoup d’archives ont été numérisées.

Le livre de Pierrick Chuto est une aide précieuse pour mieux connaître l’histoire de ces enfants trouvés car, que ce soit à Quimper, à Angoulême ou une autre ville, la réglementation, avec quelques différences locales dans son application, était nationale : décret impérial du 19 janvier 1811, décret que Pierrick Chuto cite en exergue en deuxième de couverture de son livre, précisant ce qu’étaient les enfants trouvés, les enfants abandonnés et les orphelins pauvres.

Après la première édition de 2013, ce livre est une nouvelle version, enrichie à l’aide de nombreuses recherches dans le fonds des archives judiciaires, ce qui a permis à l’auteur de nous décrire les destinées émouvantes, parfois tragiques, de ces enfants trouvés après leur passage à l’hospice et leur enfance dans les familles auxquelles ils étaient confiés.

Excellent ouvrage qui a trouvé sa bonne place dans la bibliothèque familiale.

Un grand merci à son auteur.

 


Association de Saint Alouarn Copyright © 2013. Tous droits réservés.

connexion