Jean Louis Godet

vous avez écrit un récit très vivant autour de cette figure étonnante d'Auguste Chuto et dans cette période pour le moins troublée; un récit très bien inséré dans l'histoire de notre pays, de 1906 à 1924, à la chute du ministère Herriot etc.

Ce tome 2 m'a intéressé: la proximité chronologique peut-être, une époque à laquelle renvoie encore l'actualité. Le "A bas la calotte" est encore très actif...Espérons en tout cas que la loi de 1905-6 ne sera pas réécrite pour s'adapter aux exigences de nouvelles chapelles.

 

Bernard Charon, auteur et historien
 
Cela fait au moins 15 jours que j'ai achevé la lecture de votre second tome. Epatant. Et très drôle (hélas !). Les comportements des uns et des autres ressemblent beaucoup à ceux que ma grand-mère a rencontrés. Elle a été institutrice dans la Sarthe du 13-12-1876 au 20-03-1904 (son décès). Mêmes personnages farouchement opposés à "l'école sans Dieu" ou voulant à tout prix faire triompher l'école républicaine. Avec les excès de langage et de comportements.
Merci encore pour votre livre.

 

Jean-Philippe Gloaguen

j'ai beaucoup apprécié "Auguste", plein d'informations, facile et très agréable à lire, style très enlevé et délicieux, avec beaucoup d'humour comme toujours.

Jean Rohou, historien, auteur entre autres de Fils de ploucs et de Catholiques et bretons toujours ?

J'ai beaucoup apprécié votre étude sur dévots et laïcs.
CAHIERS DE L'IROISE. Société d'études de Brest et du Léon. N° 224

 

Pierrick Chuto retrace dans ce livre quinze ans de la vie de son grand-père Auguste, de la lisière du XIXe à l'aube du 20e siècle. En conjuguant des recherches généalogiques approfondies avec un travail érudit d'historien, il met en scène son personnage dans sa ville et sa province au travers de l'actualité. Au sein de cette 3e République marquée par une forte identité démocratique, il évoque les luttes acharnées entre cléricaux et laïcs, dans cette campagne empreinte de traditions populaires en pleine mutation.
Les idées y sont prégnantes et les actions fortes des deux côtés.
Les descriptions tant des situations que des personnages ou des lieux y sont riches et précises.


Association de Saint Alouarn Copyright © 2013. Tous droits réservés.

connexion