Annick le Douget, auteur de plusieurs livres sur la justice en Bretagne

Un petit mot pour vous dire que j’ai terminé le livre cet après-midi et que c’est presque à regret que j’abandonne Auguste le Teigneux, ou plutôt c’est lui qui m’abandonne ! J’ai pris un grand plaisir à découvrir une belle page d’Histoire, la grande et la petite, la politique et la religieuse que je connaissais peu, hormis, comme tout le monde, la période des Inventaires, ou l’action de quelques acteurs incontournables de la vie cornouaillaise du premier quart du XXe siècle, comme Le Bail ou Mgr Duparc.

Maintenant, grâce à vous, j’ai une vision plus étoffée de cette période ! bravo pour l’ampleur et la qualité des recherches ; qui plus est, en même temps que vous nous déroulez le panorama des luttes et tensions de la Cornouaille et du Finistère et que vous les mettez en perspective avec les attentes de la population, vous nous offrez en prime l’histoire de la presse départementale, et ça, c’est cadeau !

Jacques Sallé
Merci pour cet ouvrage qui m’a beaucoup appris.
En effet j’avais lu un certain nombre de choses sur les conséquences de la loi de 1905 mais je ne pensais pas que les dégâts soient allés aussi profondément et aussi longtemps dans les faits.
Très intéressant aussi, historiquement, sur les comportements pendant la Guerre 14-18. Il n’y avait pas que dans les grandes villes où la misère régnait… comme certains écrits peuvent donner à le croire.
De plus, et surtout, votre livre va beaucoup plus loin que la relation des luttes entre cléricaux et antis mais a une portée de réflexion bien plus importante sur les comportements humains.
Le Monde et la Société évoluent mais pas forcément au même rythme.
Certaines mentalités ont facilement 50 ou 100 ans de retard (voire plus) ce qui explique bien des polémiques passées et actuelles.
Je ne suis pas certain que, comme le disait Rousseau, l’homme soit naturellement bon mais corrompu par la société.
Il me semble (mais c’est une opinion personnelle) qu’il soit en lutte perpétuelle entre le Bien et le Mal, la Raison et la Bêtise.
Le Mal et la Bêtise, sans doute plus abordables, triomphent le plus souvent !
Les événements anciens et récents tendent à le prouver.
La sottise de vos protagonistes, leurs propos et leurs actes outranciers (pardon pour votre ancêtre…) s’expliquent par l’Histoire en général, de l’Antiquité à nos jours où les exemples sont à foison.
Malheureusement elle est amplifiée aujourd’hui par les nouveaux moyens de communication...

Jean-Yves Dornic

 

J’ai lu votre nouveau livre avec d’autant plus d’intérêt qu’il retrace une lutte Blancs contre Rouges qui m’est familière, car mon grand-oncle, le père Yvon (Jean Marie Le Quéau de Kernogan Guengat), a mené cette même lutte mais à partir de 1923 dans le cadre de ses « missions ».

Sincères félicitations pour toutes ces recherches que vous avez dû effectuer...et puis belle présentation de l'ensemble, textes  aérés , lecture facile , agrémentés de belles  photos d'époque et puis autre  chose qui m'a plu : références régulières à l'actualité française.

J'ai apprécié la mise en perspective entre la vie dans ce coin de Bretagne à l'époque d'Auguste et le contexte national, voire international.

(j'ai des racines finistériennes plutôt pauvres, auxquelles je suis très attachées mais aussi des racines parisiennes plutôt "bourgeoises").

C'est à mon avis le genre de livre qui ne laisse pas indifférent et qui va creuser un chemin en moi. Je suis surprise de prendre conscience combien les luttes de l'époque ont laissé de traces inconscientes dans "notre aujourd'hui" et combien la nature de "l'homo politicus" a peu évolué !

Je mesure que l'Eglise revient de très loin et là aussi le chemin parcouru depuis deux ou trois générations.

A certains moments, j'ai failli fermer le livre, tant ces luttes me semblaient épuisantes et  vaines, un peu comme si j'étais dans le tableau dressé, mais je suis très contente d'avoir dépassé ce ressenti car ces histoires ont qqc de passionnant.

Je trouve les descriptions très visuelles et auditives. "On s'y croirait" !

Je me suis interrogé sur les relations actuelles entre les descendants de ces familles Chuto & co, suite à l'écriture de ce livre.

J'ai beaucoup apprécié que vous restiez extérieur bien que particulièrement concerné, en laissant le lecteur se faire son opinion.

J'ai eu l'impression de retrouver des racines à des réactions que j'ai vécues il n'y a pas si longtemps alors que j'étais "instite de la laïque" et catho, face à des collègues qui "bouffaient du curé" !

Voilà quelques une de mes réactions "à chaud".

Merci pour l'écriture de cet ouvrage qui va poursuivre son chemin en moi.


Association de Saint Alouarn Copyright © 2013. Tous droits réservés.

connexion